Choléra à Kinshasa

25721808ea7aa597790300457aeb45836416c7693d5d6e5e81bb6487a0c876ea51bfc947

 

      Depuis plusieurs jours des cas de choléra sont signalés dans la capitale. L’épidémie semble être contrôlée jusqu’à ce que des pluies entraînent de graves inondations et répandent le vibrio cholerae dans la ville. Les cas flambent et personne ne semble réagir. Au bout de quelques semaines, notre ONG décide d’intervenir et construit deux centres de traitement de choléra dans les quartiers considérés comme étant épicentre de l’épidémie. On me demande d’être infirmier superviseur sur l’un de ces endroits.

A mon arrivée dans le quartier, mon regard se pose sur une montagne de détritus mélangés à la terre noire boueuse sur laquelle jouent des enfants. Le bidonville se dresse devant moi, me laissant face une population s’abritant sous des tôles de fer dans un quartier d’une grande insalubrité. La misère est différente de celle dans les villages. Ici, les logements ne sont pas viables, les maladies très présentes, le travail rare et la vie chère. La plupart des femmes se retrouvent obligées de vendre leur corps pour un billet de 1000 franc congolais* afin de pouvoir manger. Une réalité qui me culpabilise et me pousse à me précipiter à l’intérieur du centre de traitement. Je franchis la porte et y découvre plusieurs patients déjà hospitalisés. Les mouches ont envahi l’espace et certaines s’accumulent sur les sols ou sur le corps des enfants endormis. Je ne peux m’empêcher de grimacer face à ce centre dont l’hygiène est déplorable.

Il est temps de débuter l’intervention et de faire face à de nouveaux défis.

 

*1000 franc congolais = 0,50 euros.

 

© Anya Erikovna

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s