Se préparer à son premier départ

      Je vide mon casier et met ma tenue blanche dans le panier à linge sale avant de traverser une dernière fois les longs couloirs de l’hôpital embaumés d’une odeur aseptisée.

Je me demande si je reviendrai un jour, peut-être plus tôt que prévu, peut-être bien jamais.

 

Quelques instants plus tard je me retrouve éblouie par les rayons du soleil faisant régner une température avoisinant les 35 degrés. Je me sens libérée, les pensées fixées vers l’avenir prête à me consacrer enfin à ce qui me passionne.

Pendant que l’ONG s’occupe des démarches de demande de VISA et de l’achat des billets d’avion, je me prépare désormais à assumer de nouvelles responsabilités. J’essaye d’en apprendre plus sur le Congo ; son histoire, les gens qui y vivent et les maladies qui s’y trouvent.  Je plonge dans l’univers de David Van Reybrouck grâce à ses quelques 800 pages qui reprennent l’histoire de ce territoire immense où une chaleur tropicale coupe le souffle aux millions de personnes qui se bousculent sur les chemins de la capitale. En parallèle, la presse me permet de rester informée des dernières actualités ;

 « Kin est une ville unique au monde, tu vis, tu survis, tu l’aimes ou tu la maudis, mais tu ne t’ennuies jamais »

 « Kinshasa mange mal et cher, se déplace avec difficulté et suffoque dans la pollution ».

« La RDC se trouve dans une impasse politique liée au maintien au pouvoir du président, Joseph Kabila, dont le mandat est arrivé à terme en décembre 2016. L’opposition demande son départ et des élections »

Les articles du Monde décrivent un climat tendu, des conflits que l’on ne connait pas en France, une réalité qui est éloignée de la nôtre. Je termine ma lecture et assemble mes affaires pour la semaine. Après demain je m’envole pour Stockholm pour sept jours de formation vue de cette première mission. L’objectif est de nous donner les outils nécessaires pour notre premier départ. Plusieurs sujets seront abordés: les responsabilités qui nous attendent, les risques, les règles de sécurité, les différences culturelles … Rien est laissé au hasard, pas de départ les yeux fermés, bien que nous ne sachions jamais par avance les épreuves qui nous attendent.

 

© Anya Erikovna Photography

2 Replies to “Se préparer à son premier départ”

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s